« La terre est notre pétrole »

Afrique, agriculture

1 Sep 2015

Cette métaphore est venue imager le discours d'ouverture du Ministre de l'Agriculture du Sénégal, le Dr Papa Abdoulaye Seck, lors du 7èmre Forum foncier mondial à Dakar en mai dernier. L'occasion de revenir sur les enjeux d'accès à la terre, et de rappeler l'inégalité hommes-femmes dans ce domaine.

Si « la terre est notre pétrole », comme l’a affirmé durant le forum Pape Abdoulaye Seck, le ministre sénégalais de l’Agriculture, encore faut-il savoir à qui elle revient et comment la repartir. Or, selon Aïda Djigo Wane, directrice adjointe de l’Agence pour la promotion des investissements (Apix), « au Sénégal, par exemple, 95 % des terres n’appartiennent formellement ni à l’État ni aux particuliers ».  La question du droit à la terre est tout aussi cruciale. Comme le note Soyata Maiga, de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), « les femmes détiennent moins de 1 % des terres africaines, pourtant elles assurent 60 % de la culture vivrière. »

Source de l’article: La terre est notre pétrole